• Ces rencontres ont donné lieu à des échanges de paroles entre moines chrétiens et moine zen, aussi cette présentation faite par Jean-Louis Vidal du centre Assise est suivie d'une annexe avec des liens vers les six messages contenant leurs interventions (elles vont être mises progressivement sur le blog). Il y a aussi des liens vers d'autres messages du blog et vers le site de l'abbaye de St-Benoît. À noter qu'une nouvelle rencontre est en préparation après le sesshin d'août 2019 (voir les informations pour ce sesshin en annexe).

 

EN 2017 et 2018 DEUX RENCONTRES INTER-MONASTIQUES ORGANISEES PAR LE CENTRE ASSISE, SUR LA CONSTRUCTION D'UN PONT ENTRE ZEN ET CHRISTIANISME, AU MONASTERE DE FLEURY A SAINT-BENOIT-SUR-LOIRE.

 

La Charte d'Assise précise dans ses premiers mots : « Assise est un centre de cheminement intérieur se référant au Zen et à l'enseignement de K. Graf Dürckheim, enraciné dans la tradition mystique chrétienne et ouvert aux autres traditions spirituelles. »

 Deux références, un enracinement et une ouverture, pour exprimer son identité. Il a souvent été question de trois piliers pour dire ce qu'est Assise : Zen, Dürckheim, Mystique chrétienne. Si piliers il y a pour dire Assise, il y a un pilier central qui fonde, soutient et éclaire l'ensemble, c'est l'enracinement dans la tradition mystique chrétienne. Qu'est-ce à dire ?

 Frère Etienne père Abbé, Jacques Breton, Abbaye de Fleury, 2011L'enracinement d'Assise trouve son origine dans l'existence et l'itinéraire de son fondateur Jacques Breton. Ayant vécu une expérience décisive pour l'orientation de sa vie dans sa jeunesse, il a passé sa vie à chercher à DONNER CORPS sur son chemin à son engagement spirituel vital. Cela l'a conduit à être ordonné prêtre et à chercher sa voie dans une famille religieuse, puis dans une vie d'ermite. Chez Dürckheim ensuite et jusqu'au Japon dans un monastère Zen, jusqu'à la création et la vie du Centre Assise...

Au cours de sa vie d'ermite, Jacques a ressenti la nécessité de se rapprocher d'un monastère. C'est la rencontre avec le monastère bénédictin de Fleury à Saint-Benoît-sur-Loire et l'accueil par son père abbé. Jacques a maintenu et fait vivre ce lien avec Saint-Benoît, pour lui et pour Assise, en rencontre, dialogue et travail spirituel ouvert toute sa vie. Pour un enrichissement et un approfondissement de sa démarche et de celle d'Assise dans la proximité de la vie monastique.

 En même temps, Jacques a pu établir et faire vivre un lien avec le temple du Ryutaku-Ji au Japon depuis 1983 (première rencontre entre moines chrétiens et moines zen), dans l'amitié fraternelle avec Eizan Rôshi. Cette relation a pu vivre et se fortifier par de nombreux allers-retours Japon-France pour des sesshins, périodes d'intense pratique de méditation zen. Nombre de membres d'Assise ont vécu ou continuent à vivre cette rencontre.

 

 Assise est un chemin ouvert, un lieu d'approfondissement permanent, où chacun dans sa recherche et sa vérité intérieure peut venir partager son expérience et découvrir mieux qui il est.

 

Ryô-san, février 2017

Aux derniers temps de sa vie, Jacques trouvait que le projet d'une rencontre inter-monastique entre le moine zen Ryô-san et les moines bénédictins de Saint Benoît-sur-Loire était une « bonne idée ». Eizan Rôshi avait donné son accord en octobre 2016 et Ryô-san accepté avec intérêt.

 La vie d'Assise continue. En août 2017, puis un an après en août 2018, deux rencontres ont pu avoir lieu. Après la sesshin d'été à Saint-Gervais, un groupe de membres d'Assise a accompagné le moine zen Ryô-san à Saint-Benoît pour une rencontre inter-monastique. Dans le respect et la simplicité, chacun a pu exprimer à l'autre et pour l'autre ce qui fait le meilleur de son chemin et de ce qu'il est.

Sur le chemin continu et ouvert d'Assise, un pont se construit...

 

Jean-Louis Vidal
9 mars 2019
éléments de présentation
pour le blog des Voies d'Assise

 

 

 

ANNEXE

 

Lors des rencontres d'août 2017 et 2018, « dans le respect et la simplicité, chacun a exprimé à l'autre et pour l'autre ce qui fait le meilleur de son chemin et de ce qu'il est ». Il y a donc eu d'une part des témoignages de frère Etienne, le père abbé de Saint-Benoît-sur-Loire et de frère Benoît l'un des moines et d'autre part, de Ryô-san, moine du Ryutaku-ji, monastère zen du Japon près de Mishima. Grâce à Yuko Murakami, traductrice, chacun a pu entendre l'autre dans sa propre langue. Les interventions des frères Étienne et Benoît ont eu lieu en présence de Ryô-san et du groupe de membres du centre Assise. Les interventions de Ryô-san ont eu lieu lors d'une réunion à laquelle les moines de la communauté étaient conviés, donc en la présence d'une grande partie de ces moines.

Jacques Breton est décédé en février 2017 et n'a donc pas pu participer à ces rencontres.

Voici la liste de ces interventions (les liens apparaîtront au fur et à mesure des publications) :

  • Frère Etienne (28 août 2017 au matin) : La vie monastique
  • Ryô-san (28 août 2017 au soir) : Le moine zen
  • Frère Benoît (29 août 2017 matin) : La règle de St-Benoît
  • Frère Etienne (27 août 2018 au matin) : Le Christ source de vie féconde et heureuse.
  • Ryô-san (27 août 2018 au soir) : La Voie du zen, chemin de vie spirituelle pour le monde d’aujourd’hui.
  • Frère Benoît (28 août 2018 matin) : Ruusbroec. Chemin d'union à Dieu.

 

Liens vers d'autres messages :

 

Dans l'abbaye de Fleury, 32 moines vivent actuellement sous la direction du Père Abbé Etienne Ricaud, voici quelques liens :