02 février 2018

Rétablir enfin l'unité corps-esprit, par Jacques Breton, témoignage paru dans "Sulivan et l'intériorité"

« La vie intérieure suppose le retournement de la conscience, l'illumination et l'éveil » (Jean Sulivan, Bloc-Notes). C'est sur cette citation que s'ouvre le recueil d'articles, Sulivan et l'intériorité, où figure le présent texte de Jacques Breton.  Jacques et certains auteurs d'autres contributions sont des "témoins de la même race" que Jean Sulivan, qui confient "quelque chose de leur chemin intérieur" (Présentation de Claude Goure). Le dessin de couverture est l'œuvre du peintre Kim En Jong. Jean Sulivan, pseudonyme de... [Lire la suite]

05 février 2018

"Le corps, centre de la relation" par Jacques Breton dans "La voie de l'homme relié", Question de n°109

« S'enraciner dans la Terre, c'est être là, présent dans la réalité quotidienne, c'est aussi accepter de creuser en soi pour atteindre son être intérieur. S'ouvrir au Ciel, c'est reconnaître la présence d'un au-delà qu'il s'agit d'accueillir pour exister pleinement. Relier le ciel et la terre, ce peut être puiser à la source, au fond de nous-mêmes, ce qui nous fait vivre, pour retrouver notre verticale, notre dimension d'homme debout capable d'affronter l'existence.» C'est ce qu'écrivait Jacques Breton dans un chapitre de La voie de... [Lire la suite]
Posté par sangaku à 16:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 mars 2018

Présentation du livre de G. Dürckheim "L'homme et sa double origine" par Jacques Breton en 1978, revue Le Supplément du Cerf

« L'homme a une double origine : l'une céleste, l'autre terrestre ; l'une naturelle, l'autre surnaturelle. Nous connaissons tous cet axiome. Mais que faire pour le prendre sérieusement comme l'expression d'une promesse, d'une expérience et d'une vocation ? K.G. Dürckheim tente ici de répondre à cette question qui engage toute la vie, en s'appuyant sur sa longue expérience de thérapeute, et sans jamais séparer la question du sens de l'homme (sa dimension transcendante) de la méditation qui permet à chacun de se... [Lire la suite]
16 mars 2018

Jacques Breton parle des 3 dimensions fondamentales de l'homme selon K-G Dürckheim : corps, psyché (âme ou cœur), esprit

 Les termes de "corps", de "psychique", de "spirituel" (d'esprit) se trouvent fréquemment sous la plume de Jacques Breton quand il parle de l'apport de Graf Dürckheim. Il a semblé intéressant d'extraire d'une conférence-débat qu'il a animée en 1985 les précisions qu'il a données à ce sujet. On voit qu'en fait corps, âme, esprit ne sont pas des parties composantes de l'homme, mais des dimensions fondamentales. Par exemple le corps n'est pas réduit à la composante physique, il inclut aussi la dimension intellectuelle qui a un... [Lire la suite]
Posté par sangaku à 19:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 septembre 2018

Psychique et spirituel, article de Benoît Bourguignon paru dans le bulletin de la Voix d'Assise d'avril 2016

Comme le disait Jacques Breton, le fondateur du Centre Assise, « l'homme est un tout : il n'y a pas d'un côté le corps, de l'autre le psychique et d'un autre encore le spirituel. » Un des problèmes est que tout le monde ne met pas la même chose sous ces trois mots : corps, psychê (âme, cœur…) et esprit, en particulier pour beaucoup d'entre nous  la distinction entre psychique et spirituel n'est pas claire ! Un message a déjà traité du "spirituel", c'est Jacques Breton qui avait la parole : Que veut dire qu'Assise est un centre... [Lire la suite]
Posté par sangaku à 16:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 novembre 2018

Dossier : Éveil des sens intérieurs et corps éthérique selon K G Dürckheim

Comme le dit Jacques Breton : « L'homme vit dans un espace limité et aspire à des espaces infinis où il pourrait se dilater. Si par notre corps nous occupons un certain lieu, nous ne pouvons être en différents endroits à la fois. […] Certes le corps ne se limite pas à son aspect physique. Il possède un certain rayonnement qui élargit son champ d'action, ce qu'on appelle le corps subtil, le corps éthérique. » ("Le corps, centre de la relation" dans "La voie de l'homme relié", Question de n°109). C'est chez K G Dürckheim que J. Breton... [Lire la suite]