Le carême a commencé le 14 février 2018. C'est un temps traditionnel d'aumône, de prière et de jeûne[1]. En 2003 Guilaine Cacot avait proposé une semaine de jeûne dans le cadre des sessions du centre Assise. Voici son témoignage ainsi que  celui de Léon (un participant), leurs témoignages étant suivis d'un poème lu pendant la session.

L'expérience a été tellement concluante que G. Cacot propose chaque année cette même session à Saint-Gervais.

 

Une expérience de jeûne d'une semaine

Témoignage de Guilaine Cacot (animatrice) et d'un participant

Article de la Voix d'Assise n° 24,  Juillet 2003

 

Guilaine CacotQuinze jours avant Pâques, un petit groupe entame à Saint-Gervais près de Magny-en-Vexin une semaine de jeûne. Semaine de découverte pour la plupart d'entre nous, avec une appréhension bien compréhensible à l'idée d'avoir à se priver de nourriture solide… Vais-je tenir le coup ? Et comment ?

Nous prenons donc ce chemin de purification physique – notre corps va se libérer de ses toxines –, mais aussi mentale – nous serons très souvent dans le silence –, et encore spirituelle : dimension qui va sous-tendre notre semaine, lui donner tout son sens.

J'expérimente ma pauvreté, mes forces sont réduites, mes idées, mon cinéma interne habituel se sont pour une fois mise au repos, je fonctionne au ralenti – le lâcher-prise est la seule attitude possible – tout en faisant confiance à mon corps.

J'expérimente aussi ma richesse : la sagesse innée au fond de moi, la solidarité avec les autres participants.

Nos journées sont rythmées par l'enseignement de Jacques Breton, la méditation, l'exercice corporel, les marches sur les chemins du Vexin, les partages avec ou sans parole, les bouillons clairs pris en commun, et ce silence qui naissait de lui-même.

Et nous sommes tous arrivés au sixième jour ; pour ma part, reconnaissante pour cette semaine passée à l'écoute de moi et des autres.

Guilaine Cacot

 

Que s'est-il passé pour moi pendant ces jours de jeûne ? Extérieurement, rien. Pas plus que pendant une méditation, un temps de prière ou un sesshin. J'ai vécu chaque instant dans l'attention à mes réactions physiques et mentales, c'était tout simple, sans aucun héroïsme.

Lors du partage final, j'ai pris conscience de ma fringale de reprendre… non pas ma nourriture habituelle, mais mes activités !!! Ma faim n'était pas celle que l'on aurait pu croire…

Je suis maintenant plus conscient de ce conditionnement, et je continue à travailler à m'en libérer. Je m'efforce, au quotidien, de ne pas retomber dans cette boulimie de "faire". Et quand survient un temps mort, au lieu de m'impatienter, je rends grâce pour ce moment de jeûne qui poursuit la purification, ma libération.

Léon Régent

 

 

Se nourrir à la source     Dieu, mon chemin,
     ma part de pain !

     Apprends-moi la bonté du silence,
     l'espace nu du dedans
     où s'accueille doucement
     ta présence !

     Dieu, mon chemin,
     ma part de pain !

     Que s'apaise la houle du jour,
     que passe le murmure des mots
     vers l'indicible lieu
     d'où ta Parole retourne ma terre !

     Dieu, mon chemin,
     ma part de pain !

     Ouvre mes mains,
     creuse ma faim,
     et si je te rejoins,
     que ce soit en pèlerin !

     Dieu, mon chemin,
     ma part de pain !

     Et mon demain !

                       Francine Carillo
                         Traces vives[3]

 C'est un des textes proposés pour "nourrir" la vie intérieure des participants à cette semaine de jeûne.

 

Annonce de la session je jeûne 2018 sur le site du centre Assise (Semaine de jeûne).

Prendre un temps pour soi pendant le Carême dans une écoute de notre être profond au sein d’un groupe.

Un temps pour désencombrer notre corps et entrer grâce au jeûne dans une expérience de toute notre personne, corps, mental, esprit.

Ce jeûne sera pratiqué suivant la méthode du Dr. Buchinger avec tisanes, bouillons de légumes, jus de fruits (moins de 500 calories par jour). Les journées seront rythmées par plusieurs temps de méditation zazen, de marches dans notre beau Vexin, d’exercices corporels, de chants, de partages ainsi que d’une bonne part de silence.

La participation à cette semaine n’est possible que pour les personnes en bonne santé, ne suivant pas de traitement médical important. Si vous n’avez jamais participé à ce type d’activité dans le cadre du Centre, merci de contacter avant l’inscription Guilaine CACOT – tél. 05 24 62 40 20

Animation Guilaine CACOT

 Dates :   du vendredi 16 mars (19h) au jeudi 22 mars 2018 (10h)

 Lieu :    Centre Assise, 29-31 rue Guesnier 95420 Saint-Gervais (Cliquez ici pour avoir plus d’infos sur l’accès au centre)



[3] Paroles liturgiques pour aujourd'hui, Traces vives, Lytta Basset, Francine Carrillo, Suzanne Schell, Labor Et Fides, 2006.